Quels bénéfices ?

Bien vivre une grossesse, c'est la vivre le plus sereinement possible, en privilégiant moments de confort et de plaisir. Le sport, bien choisi et bien dosé, y contribue. Pratiqué avec raison, il optimise votre condition physique et psychologique pour l'accouchement. Il est pour vous l'occasion de vous relaxer tout en préservant votre tonicité musculaire, cardiaque et respiratoire. Une façon saine et agréable de favoriser les bonnes postures, une meilleure circulation sanguine et de soulager votre corps des lombalgies. Un équilibre qui vous fait du bien au corps et à la tête. Etre à l'écoute de son corps, s'activer de façon adaptée, c'est mettre toutes les chances de son côté pour être la plus épanouie et la plus détendue des mamans !

Comment pratiquer ?

On l'a vu, attendre un bébé ne condamne pas à l'immobilité sauf contrindications médicales. Pour des raisons évidentes de souffle, de métabolisme et de liberté de mouvement, vous pratiquerez  une activité adaptée à l’état d’avancement de votre grossesse, fractionnée si nécessaire en séances courtes qui débutent et se terminent en douceur. Certains sports sont plus recommandés que d'autres et la prudence reste de mise quant à la fréquence et à l’intensité de leur pratique. Une règle de base : s'échauffer, s'hydrater avant, pendant et après l'effort, s'étirer et ne jamais forcer !

Quelles activités privilégier ?

Vous faisiez du sport avant ? Consultez votre médecin gynécologue ou votre sage femme pour vous assurer que votre activité habituelle ne présente aucune contre indication. Préférez les activités douces comme la marche, si possible dans des endroits arborés ou à l'abri de la pollution. Comme la natation (aquagym), avec mise en apesanteur, action relaxante et drainante de l'eau, bonne pour la circulation, douce pour les articulations et votre dos. Ou comme la gymnastique douce (yoga, stretching). Le vélo et la course à pied ne se pratiqueront que jusqu'à un certain point - ou poids - sur une surface plane ! A partir du 5è mois s'abstenir...  

Quelles activités bannir ?

Pour votre bien être et la sécurité de bébé, l'abstention quant à certaines activités tombe sous le sens. Pas de sports à risque traumatique élevé ! Equitation, plongée sous-marine, ski, lutte, sports en altitude ou de contacts (rugby, basket...), VTT : vous oubliez ! Pour une durée limitée.